JOSEPH-ANDRÉ MOTTE

1925-2013
France

« Il existe autant de formes différentes de sièges qu’il existe de façons différentes de s’asseoir, selon les gestes à accomplir, manger à une table, lire un livre, écouter de la musique, etc. Ces sièges, s’ils correspondent à ce pour quoi ils ont été conçus, doivent être aussi beaux qu’un corps humain dans ses diverses positions. »

• Joseph-André Motte •

Joseph-André Motte est une figure ambivalente du design, peu connu du grand public et pourtant célèbre dans le milieu du design. Surnommé « le designer des Trente Glorieuses », ses créations rigoureuses et ergonomiques se trouvent partout, des intérieurs privés aux espaces publics.

Étudiant auprès de grands designers comme René Gabriel et Louis Sognot au sein de l’École des Arts Appliqués à l’Industrie de Paris, Joseph-André Motte sort major de sa promotion en 1948 puis fait ses débuts au sein de l’atelier d’art du Bon Marché. Homme de réseau et de partage, son début d’activité est marqué par deux créations de collectifs importants pour l’histoire du design : tout d’abord il fonde l’Atelier de Recherche Plastique (ARP) avec Pierre Guariche et Michel Mortier en 1954 puis le Groupe 4 avec René-Jean Caillette, Geneviève Dangles et Alain Richard.

Joseph-André Motte crée pour de nombreux éditeurs : du mobilier pour Steiner ou les Hucher-Minvielle, des luminaires pour Disderot, et des meubles luxueux pour le Mobilier National, institution étatique prestigieuse. Sa création iconique, le mobilier « Chistera », est éditée par la société française Rougier et fait en rotin, un matériau qu’il affectionne particulièrement.
Sa riche production dans le domaine privé est tout aussi importante dans l’espace public. En effet Joseph-André Motte est le grand designer des collectivités : il est ainsi en charge de l’ameublement et de l’équipement de chantiers publics majeurs au premier rang desquels le métro parisien dès 1973 pour lequel il crée les célèbres sièges-coques colorés et les carreaux blancs biseautés. Il est à l’origine également de l’aménagement de l’aéroport d’Orly avec ses canapés et fauteuils géométriques (1958-1961) au côté de l’architecte Paul Andreu, de la gare maritime du Havre (1963-1964) et de la préfecture de Cergy-Pontoise (1970).

Ce n’est pas anodin que Joseph-André Motte ait participé à autant de programmes publics : son design ergonomique est parfaitement conçu. Ses dessins épurés et son sens du détail tendent à l’universel : sa rationalité apparente se conjugue toujours à une harmonie élégante. Sa grande force réside dans la réinterprétation de formes classiques qu’il twiste par son génie grâce aux techniques modernes et à une large gamme de matériaux.
Joseph-André Motte s’est progressivement retiré du devant de la scène mais a pourtant formé des générations de designers grâce à ses postes de professeurs au sein de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (Ensad), de l’École Boulle et de l’École Camondo. Décoré de la plus haute distinction décernée par le Ministère des Affaires Culturelles en France, il est Commandeur des Arts et des Lettres, plus haute distinction et son empreinte est essentielle dans le paysage français et mondial • 

CATALOGUE :

Table basse Chistera

JOSEPH-ANDRÉ MOTTE1949

Fauteuils Chistera

JOSEPH-ANDRÉ MOTTE1949

Fauteuil Catherine

JOSEPH-ANDRÉ MOTTE 1952-1953

Fauteuil tripode Chistera

JOSEPH-ANDRÉ MOTTE 1949

Lit de repos asymétrique

JOSEPH-ANDRÉ MOTTE 1955