SORI YANAGI

1915-2011
Japon

« La vraie beauté ne se fabrique pas. Elle naît naturellement. »

• Sori Yanagi •

Sori Yanagi est l’un des designers les plus importants, non seulement dans le paysage japonais mais également d’un point de vue international : sa création emblématique, le tabouret « Butterfly », devenue l’une des œuvres les plus iconiques du monde, n’y est pas étrangère. 

Étudiant conjointement l’art et l’architecture à la « Tokyo Art School » dès 1934, il devient par la suite l’assistant de Charlotte Perriand entre 1940 et 1942, lors de son voyage au Japon : si ce périple influence considérablement le travail de cette dernière, elle marque également de son empreinte toute une génération de designers nippons. C’est ainsi que Sori Yanagi est aux premières loges pour découvrir le Modernisme européen et les réflexions sur le design industriel. Dès 1947, il étudie alors ce dernier puis obtient le premier prix du concours de Design Industriel japonais et crée finalement le « Yanagi Industrial Design Institute » en 1952.

L’année 1954 voit la création de deux de ses pièces les plus emblématiques, les tabourets « Elephant » et « Butterfly ». Véritable matérialisation poétique de la rencontre entre l’Orient et l’Occident, ce dernier est exemplaire à plus d’un titre : conçu selon la technique du contreplaqué courbé, conjointement initiée et développée par des Eames, Aalto et Jacobsen, ses deux feuilles semblables à des ailes de papillons – desquelles il tire son nom – ne sont reliées entre elles que par une simple tige de laiton. Ce type de siège n’existait pas dans la culture japonaise : occidental dans sa fonction, il est néanmoins emprunt d’Orient dans sa forme, rappelant à la fois les idéogrammes japonais mais aussi les torii, ces portails marquant l’entrée des sanctuaires shintoïstes.  Création simple et organique dans sa forme, elle est une œuvre hybride, l’union du design industriel et de la tradition artisanale japonaise.

Son amour pour l’artisan nippon est essentiel dans son œuvre : il est le fils de Sōetsu Yanagi, fondateur du mouvement Mingei qui célèbre le savoir-faire ancestral nippon et la beauté des objets quotidiens. Grâce à cette vision novatrice, Sori Yanagi prend la direction du Musée des Arts Populaires de Tokyo en 1977.
Sori Yanagi est l’un des créateurs les plus influents et les plus prolixe de son temps : il crée ainsi du mobilier, des luminaires, des jouets, de la vaisselle, des voitures, des motos, mais également un magnétophone pour la société Sony, ou encore des stations de métro. Polyvalent et touche-à-tout, il se voit confier la création de la Torche Olympique des JO d’été de Tokyo en 1964 : consécration pour ce designer, il révéla aussi au monde la vitalité du design japonais moderne. 

Créateur polymorphe, profondément imprégné de la philosophie de Le Corbusier, il est l’un des designers les plus importants de l’après-guerre, essentiel dans cette imbrication de l’Orient et de l’Occident, qui n’eut de cesse de créer des objets fonctionnels  répondant à de réels besoins, sans jamais oublier la tradition de son pays natal •

DU MÊME DESIGNER :

Tabouret Butterfly

SORI YANAGI1954

Tabouret Monjiro

SORI YANAGI1974

Tabouret Butterfly

SORI YANAGI 1954

Tabouret Butterfly

SORI YANAGI1954