AKIRA OKADA

Né en 1972
Japon

Akira Okada est l’un des grands artistes japonais de la vannerie contemporaine de bambou. Les usages de cet art du tissage méconnu du reste du monde, à la fois poétique et complexe, ont évolué au cours du temps : parfois dénué de toute fonctionnalité, ces œuvres deviennent de véritable sculptures, à l‘image des créations d’Akira Okada.

D’abord étroitement liée au développement de la cérémonie du thé, arrivée au Japon depuis la Chine aux alentours des VIIIe et IXe siècles, la vannerie artisanale en bambou nippone s’est d’abord inspirée de sa parente. C’est au début de l’ère Meiji (1868-1912) que les artistes amorcent un renouveau : les figures pionnières de Iizuka Rokansai et Hayakawa Shôkosai députèrent l’affranchissement afin d’inventer leur propre langage, inventif et raffiné. De récipients floraux pour la cérémonie du thé à sculptures sans fonction précise en passant par des vases décoratifs, les créations contemporaines se libèrent de leur fonction première. Les artistes livrent désormais des visions plurielles, personnelles et intenses d’une grande originalité. La récente exposition du Musée du Quai Branly – Jacques Chirac de Paris (France), « Fendre l’air. Art du bambou au Japon » (27 novembre 2018-7 avril 2019) a mis à l’honneur cet art millénaire mêlant la perfection des savoir-faire ancestraux à la poésie artistique.

Akira Okada, né à Chiba (Japon) en 1972, ne se destine pas à suivre la voie de la vannerie traditionnelle. En effet, après un diplôme d’ingénierie de l’information obtenu à l’université de sa ville natale en 1995, il travaille dans l’équipement de précision pour l’industrie. Ce n’est qu’en 2012 qu’il apprend que l’Institut Technique Préfectoral d’Oita (Japon) possède un centre de formation pour l’artisanat et l’art du bambou : il quitte alors son travail pour se lancer pleinement dans cette nouvelle activité. Ayant obtenu son diplôme avec brio, il fait parti des 5 élèves sélectionnés afin de poursuivre des cours avancés : en 2013 il est ainsi certifié du département des arts du bambou au sein de l’Institut Avancé des Arts Industriels et des Technologies de Beppu. Il parachève sa formation avec l’un des plus grands maîtres de vannerie en bambou japonaise, Jin Morigami et reste dans son atelier de 2014 à 2016, perfectionnant son art et absorbant tout le talent de son mentor.
Sa carrière est fulgurante et couronnée de succès, participant à de nombreuses expositions et remportant un nombre considérable de récompenses et de prix : dès 2014, preuve de son talent, il remporte le « New Face Award », lors d’une exposition à Tochigi (Japon) ; en 2015, il gagne le Prix des Artistes Émergents à la 19e exposition « All Japan Bamboo » ; il remporte le Prix du Gouverneur de la Préfecture d’Oita à deux reprises lors des 52e et 53e expositions consacrées à la vannerie en bambou ; en 2017, il reçoit le Prix de l’Association de Promotion de l’Industrie des Produits d’Artisanat Traditionnel.

L’art d’Akira Okada est d’une finesse et d’une précision incroyable : grâce à son riche parcours et son premier diplôme d’ingénieur, son art est un subtil mélange de technicité, d’une parfaite compréhension du médium et d’une connaissance profonde de l’ingénierie de la vannerie. Son geste et son savoir-faire sont précis : il donne au bambou des formes abstraites et une puissance matérielle délicate. La beauté foisonnante de son tissage noble et évanescent est d’une délicatesse extrême. Véritables apparitions, ses œuvres sont des sculptures aériennes à la fois subtiles et fortes •

CATALOGUE :